Le livre d’Azarias

Éditions Maria Valtorta

Ce Livre a été écrit entre le 24 février 1946 et le 2 février 1947. Azarias, l’ange gardien de Maria Valtorta et parfois l’archange Raphaël commentent les 58 messes festives du missel de Saint Pie V en usage à l’époque.    

Préface de l’édition française (2011)

Maria Valtorta présente ce sommaire comme bien ayant été dicté par Azarias, son ange gardien.

L’auteur infirme a écrit ce livre, comme tous les autres, dans son lit, le cahier posé sur les genoux, de sa propre main et d’un seul jet, sans posséder ni consulter de livres adaptés, sans corrections, sans schéma préalable ni révision aucune.           

Elle l’écrivit entre 1946 et 1947, c’est-à-dire à une époque assez triste et difficile pour elle, comme cela apparaît ou transparaît ici et là dans ce volume.     

Le présent livre consiste essentiellement en un commentaire théologique et spirituel de cinquante-huit messes festives, qui figurent dans le missel réformé par ordre du concile de Trente, promulgué par saint Pie V en 1570 et mis à jour par les souverains pontifes ; ce missel a aujourd’hui cédé la place à celui restauré par la volonté du concile œcuménique de Vatican II et promulgué par ordre de Paul VI en 1970.     

Les deux missels, c’est bien connu, sont substantiellement identiques ; toutefois, le plus récent a ajouté, déplacé, retouché ou réécrit de nombreuses prières ; il a introduit nombre d’autres lectures bibliques, en a changé beaucoup de place, etc.

Cependant, comme avec le temps il deviendra de plus en plus difficile de trouver les missels de saint Pie X chez soi ou dans le commerce, le lecteur trouvera au début de chaque commentaire :          

  • le titre de chaque messe ;      
  • l’indication des passages bibliques respectifs de l’introït, de l’épître, du graduel ou antienne de l’alléluia, de l’évangile, de l’offertoire et de la communion ;  
  • les textes respectifs de l’oraison, de la secrète et de l’après communion.