Retraites Maria VALTORTA

Éditions Maria Valtorta

P R E I N S C R I P T I O N S

2022 première retraite Maria Valtorta

en Bretagne (le lieu sera communiqué prochainement)

Le succès des écrits de Maria Valtorta publiés depuis 1947, nous conduit à proposer les premières retraites Maria Valtorta en France.

Malgré le contexte de crise sanitaire, nous espérons qu’elles pourront avoir lieu. D’ici là, nous vous proposons, si vous êtes intéressés, de nous indiquer votre intérêt de principe, et nous vous contacterons au premier trimestre 2022 : Vous pouvez dès maintenant vous pré-inscrire (ça n’engage à rien, mais cela nous permet de nous faire une idée sur le nombre de personnes intéressées). Intéressés ? partants ? pré-inscriptions ici à partir de 18 ans pour cinq jours en immersion spirituelle avec Maria Valtorta.

    NB: Les réunions avec moins de 50 personnes déclarées comme réunions privées sont autorisées avec ou sans pass sanitaire, il est nécessaire pour cela d’établir une liste en s’inscrivant à l’avance (ici) ou sur place.

    Concrètement

    Du lundi matin au vendredi après-midi, soit 5 jours,

    Une retraite prêchée par un prêtre catholique,

    La concordance des textes avec l’Oeuvre du Seigneur dictée à Maria Valtorta,

    Dans une rencontre personnelle avec Dieu.

    Organisés en quatre semaines, prévus pour durer 30 jours, les Exercices spirituels sont constitués d’une succession de contemplations de la vie du Christ et de méditations écrites par Ignace. Ces 30 jours sont ramenés à une semaine dans le cadre des retraites Maria Valtorta.

    Le programme de ces cinq journées est actuellement en cours d’élaboration, alors que la trame spirituelle est prête.

    Pour l’instant, les participants seront dirigés vers des hôtels ou chez l’habitant

    Nous vous proposons une retraite suivant la méthode de Saint Ignace

    « Les Exercices de saint Ignace seront toujours l’un des moyens les plus efficaces pour la régénération spirituelle du monde et pour sa correcte ordonnance, mais à la condition de continuer à être authentiquement ignatiens… ».

    S.S. Pie XII 24-10-48 aux A. R. P. de Catalogne

    Lettres apostoliques du Pape Paul III contenant l’approbation et la recommandation du livre des Exercices de saint Ignace « Pour la perpétuelle mémoire de notre autorité apostolique, par la teneur des présentes, de notre science certaine, nous, approuvons, nous louons et nous confirmons, par cet écrit, ces Instructions ou Exercices spirituels et tout ce qu’ils renferment, exhortant dans le Seigneur de tout notre pouvoir, les fidèles de l’un et de l’autre sexe, tous et chacun d’eux en particulier, à faire usage d’Exercices si remplis de piété et à se former sur des enseignements si salutaires…
    Donné à Rome, à Saint-Marc, sous l’anneau du Pêcheur, le dernier jour de juillet, l’an mil cinq cent quarante-huit ; de notre pontificat, le quatorzième ».

    Pape Paul III

    EFFICACITÉ DE LA MÉTHODE IGNATIENNE « …Votre exemple nous sert aussi pour exalter l’efficacité des exercices de saint Ignace, quand on conserve la fidélité à l’esprit et à la méthode, comme grâce à Dieu il arrive parmi vous. Ce n’est pas, certainement, que la méthode ait perdu de l’efficacité ou qu’elle ne corresponde plus aux exigences de l’homme moderne. Par contre, c’est une triste réalité que la liqueur perd de la force, et la machine de la puissance, quand on la dilue dans les eaux incolores de la superadaptation ou quand l’on démonte quelques pièces fondamentales de l’engrenage ignatien ».

    Pie XII aux A.R. P. de Barcelone

    Le 31 juillet, l’Église fête saint Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie de Jésus, les jésuites.

    Petite introduction à la spiritualité ignatienne

    « Ce n’est pas, d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement. » (Saint Ignace de Loyola, Exercices spirituels)

    Les Exercices spirituels

    De son expérience de vie, de ses expériences, et des combats intérieurs menés, Ignace tirera un certain nombre de règles et d’exercices pratiques qu’il regroupera au fur et à mesure de sa découverte de Dieu dans un livret qui deviendra plus tard Les Exercices Spirituels. Un livre destiné à entrer dans une relation nouvelle avec Dieu, où c’est d’abord “Dieu qui se communique lui-même à l’âme qui lui est fidèle , l’enveloppant dans son amour et sa louange, et la disposant à entrer dans la voie où elle pourra mieux le servir “ (Exercices Spirituels, n° 15, collection Christus n° 61, DDB, 1985). Un livre à faire et non à lire, pour entrer librement dans une expérience.

    Par ce mot d’Exercices spirituels, on entend toute manière d’examiner sa conscience, de méditer, de contempler, de prier vocalement et mentalement, et d’autres opérations spirituelles, comme il sera dit plus loin. De même, en effet, que se promener, marcher et courir sont des exercices corporels, de même on appelle Exercices spirituels toute manière de préparer et de disposer l’âme pour écarter de soi tous les attachements désordonnés et, après les avoir écartés, pour chercher et trouver la volonté divine dans la disposition de sa vie en vue du salut de son âme. Exercices spirituels §1

    Pour une rencontre personnelle avec Dieu

    La spiritualité ignatienne conduit à une intimité relationnelle de chacun avec Dieu.
    Ignace, et à sa suite tous les ignatiens (religieux, religieuses, prêtres, laïcs), déploient toute leur énergie et leur inventivité pour que cette rencontre avec Dieu puisse avoir lieu.

    Saint Ignace de Loyola (1491-1556)

    Saint Ignace de Loyola est le fondateur de la Compagnie de Jésus, est fêté le 31 juillet. Il est l’auteur des Exercices spirituels, fruit de son désir d’aider les âmes pour “chercher et trouver Dieu en toute chose”.

    Ignace naît en 1491, au château de Loyola en Espagne. C’est un jeune noble initié très tôt au combat des armes et à la vie des chevaliers. Blessé au siège de Pampelune en 1521. Il s’ennuie durant sa convalescence et lit finalement des livres sur la vie des saints et sur la vie de Jésus. C’est pour lui une révélation et il se convertit. Décidé à suivre le Christ, il prend la route en ermite et se retire à Manrèse. Il y vit une expérience spirituelle dont il transpose l’essentiel dans les Exercices Spirituels.

    Il étudie la théologie à Paris et partage la chambre de deux autres étudiants : Pierre Favre et François Xavier. Ils partagent ensemble le désir de mener une vie pauvre à la suite du Christ. C’est à Paris qu’Ignace pose les premières fondations de la Compagnie de Jésus.

    Ordonné prêtre à Venise en 1537, Ignace se rend à Rome la même année. Trois ans plus tard, en 1540, il y fonde la Compagnie de Jésus et est élu le premier Préposé Général. Ignace de Loyola contribue alors de différentes manières à la restauration catholique du XVIe siècle et la Compagnie de Jésus est à l’origine d’une nouvelle activité missionnaire de l’Église. Il meurt à Rome en 1556 et est canonisé par Grégoire XV en 1622.


    Maria Valtorta (1897-1961)

    En 1942, Maria Valtorta reçoit un nouveau confesseur : le Père Romualdo Migliorini. Il est frappé par la grandeur d’âme de cette mystique clouée au lit depuis neuf ans. Il lui demande d’écrire l’histoire de sa vie, ce qu’elle fait dans un temps très bref : de février à avril 1943. Cette narration a été publiée après sa mort sous le titre Autobiographie.

    À la fin de son récit, elle reçoit la vision de Jésus mourant sur la croix. C’est le Jeudi-Saint, 22 avril 1943. Commence alors une série ininterrompue de visions et dictées qui durent sept ans et demi, jusqu’au mois de novembre 1950. Puis tout s’arrête si ce n’est quelques dictées sporadiques jusqu’en 1954.

    Maria Valtorta consigne visions et dictées sur des cahiers d’écolier fournis par son confesseur, au fur et à mesure qu’elle les reçoit. Ce sont 122 cahiers au total, représentant 13.193 pages manuscrites écrites d’une seule traite auxquelles se rajoutent sa correspondance et des feuillets volants, notamment quelques notes qu’elle rajoute à la lecture des copies dactylographiées par le Père Migliorini.